Déclaration d’Indépendance (1776)

La mise en place

Au moment où la Déclaration d’Indépendance est rédigée, les colonies anglaises d’Amérique du Nord existent depuis cent cinquante ans. Et puis l’Angleterre commence à faire un tas de choses pas très agréables, et à adopter un tas de lois qui profitent des colonies sans leur accorder de représentation au Parlement.

Pour des raisons évidentes, les colons ne sont pas très contents, et ils finissent par décider que trop c’est trop, en se déclarant une nation indépendante. (Woo-hoo ! ‘Murica !)

Le texte

Le but de la déclaration d’indépendance n’est pas seulement de dire que les colonies sont maintenant indépendantes de la Grande-Bretagne, mais aussi d’expliquer rationnellement pourquoi une telle séparation est nécessaire. (La partie « rationnelle » est uber-importante : ils ne peuvent pas simplement dire « Parce que la Grande-Bretagne est nulle »)

D’abord, Jefferson discute des droits inhérents des êtres humains, et comment le gouvernement est censé protéger ces droits. Ensuite ? Il se lance dans une liste plus spécifique d’abus que le gouvernement anglais a infligé aux colonies, qui démontrent comment ces droits de l’homme ont été violés. Oh, et il mentionne également la fois où les colons ont essayé de rallier le peuple britannique à leur cause, sans obtenir de réponse. Vous savez, juste pour réitérer pourquoi ils avaient besoin d’une indépendance totale de la mère patrie.

Le texte contient de grandes idées sur le rôle du gouvernement par rapport au peuple, ainsi que des raisons historiques pour lesquelles les colonies doivent être indépendantes. Jefferson et les autres Pères fondateurs recherchent un gouvernement créé par le peuple dans le but de le protéger, ce qui, selon eux, sera mis en œuvre dans leur nouveau pays.

En d’autres termes, va-t-en roi George ; nous ne voulons plus de toi dans notre club. Vous enfreignez beaucoup trop de règles et ce n’est pas cool.

TL;DR

Le roi George III avait fait des choses louches dans ses colonies américaines, et les colons sont super énervés, alors ils lui envoient une lettre très ferme disant qu’ils commencent un nouveau club brillant de l’autre côté de l’étang… et qu’il n’est pas le bienvenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.