4 Symptômes d’une mauvaise soupape de contrôle du ralenti (IAC), localisation et coût de remplacement

Dans les véhicules modernes, des dizaines de capteurs, de solénoïdes et de soupapes permettent à tout de fonctionner comme il se doit. L’un de ces solénoïdes est la soupape de contrôle du ralenti, également connue sous le nom de soupape IAC. Bien que ce ne soit peut-être pas le composant le plus glamour de votre moteur, il permet à tout de fonctionner en douceur, et s’il commence à agir, vous allez vouloir le réparer.

Ci-après, nous avons mis en évidence les quatre symptômes les plus courants d’une mauvaise soupape de contrôle du ralenti avant de plonger dans ce qu’elle fait et où vous pouvez la trouver. Enfin, si vous découvrez que la soupape de contrôle du ralenti de votre véhicule est défectueuse, nous vous donnerons une idée de ce que vous devez vous attendre à dépenser pour ne pas vous faire arnaquer à l’atelier de réparation.

Symptômes d’une mauvaise soupape de contrôle du ralenti (IAC)

Les symptômes les plus courants d’une mauvaise soupape de contrôle du ralenti sont un voyant de vérification du moteur et une vitesse de ralenti fluctuante. Mais si ce sont les symptômes les plus courants, ce ne sont pas les seules choses que vous devez surveiller. Ci-dessous, nous avons plongé en profondeur dans les quatre symptômes les plus courants.

Voyant de contrôle du moteur

Il y a des tonnes de capteurs dans votre véhicule, il n’est donc pas surprenant que l’un d’entre eux surveille votre soupape de contrôle du ralenti. Dès que quelque chose ne revient pas correctement, il envoie un signal à l’ECM pour vous faire savoir qu’il y a un problème.

Le code le plus courant est un P0505, qui est un dysfonctionnement du système de contrôle du ralenti. Mais bien qu’il s’agisse du code de vérification du moteur le plus courant, ce n’est pas le seul qui pourrait vous orienter vers une soupape de contrôle du ralenti défectueuse.

Vitesse de ralenti fluctuante

La soupape de contrôle du ralenti de votre véhicule est censée maintenir tout en douceur lors du ralenti, il est donc logique que si elle agit, votre vitesse de ralenti va fluctuer. Bien que cela dépende de ce qui ne va pas avec la soupape, une fluctuation de la vitesse de ralenti est l’un des symptômes les plus courants.

N’oubliez pas que votre vitesse de ralenti fluctuera encore plus lorsque vous allumez ou éteignez des accessoires, car votre ECM ne s’adaptera pas à la charge changeante sans une soupape de contrôle du ralenti.

Rough Engine Idle

Votre soupape de contrôle du ralenti est censée garder tout cohérent lorsque vous êtes au ralenti. Mais si la valve est bloquée en position ouverte, fermée ou quelque part entre les deux, un ralenti irrégulier peut en résulter. Vous pouvez peut-être « régler » ce problème en faisant tourner le moteur au ralenti à différentes altitudes ou en coupant les charges du moteur. Mais en réalité, vous ne réparez pas le problème – vous ne faites que le cacher.

N’oubliez pas qu’un ralenti brutal du moteur lié à une soupape de contrôle du ralenti défectueuse sera dû à l’air ou à un excès d’air, et qu’il ne devrait pas consister en des ratés du moteur ou d’autres conditions plus graves. Si cela se produit, cela indique un problème plus profond que vous devrez dépanner même si vous devez remplacer votre soupape de contrôle du ralenti.

Calage du moteur

Si la soupape de contrôle du ralenti de votre véhicule est suffisamment endommagée, elle ne s’ajustera pas du tout à diverses conditions. Ainsi, alors que vous pourriez ne pas avoir de problèmes dans certaines conditions, d’autres pourraient le faire caler complètement.

Tout, du changement d’altitude à l’allumage de la climatisation, peut faire caler votre moteur puisqu’il n’a pas la capacité de s’ajuster aux différentes conditions. Bien que cela soit rare, à moins que votre véhicule ait une soupape de contrôle du ralenti complètement abîmée, ce n’est pas non plus inédit.

La fonction d’une soupape de contrôle du ralenti

La soupape de contrôle du ralenti de votre véhicule prend en compte toutes les variations et ajuste le régime de ralenti de votre moteur pour que tout fonctionne bien. Ce n’est peut-être pas le composant le plus sexy, mais sans lui, votre moteur peut caler et vous pouvez rencontrer divers problèmes de performance.

Bien que vous en soyez venu à vous attendre à ce que votre moteur maintienne un régime constant, peu importe ce que vous faites, votre moteur ne serait pas en mesure de le faire efficacement sans une soupape de contrôle du ralenti.

C’est parce qu’il y a une myriade de conditions qui affectent la vitesse de ralenti de votre moteur. Tout, de votre altitude actuelle au nombre d’accessoires que votre moteur utilise, peut avoir un impact sur votre vitesse de ralenti.

Mauvais emplacement de la soupape de contrôle du ralenti

La soupape de contrôle du ralenti de votre véhicule est principalement intégrée au corps de papillon sur les moteurs modernes. Sur les moteurs plus anciens, il s’agissait d’une unité externe installée quelque part autour de l’admission d’air. De là, il peut facilement contrôler le flux d’air vers votre moteur pour maintenir un ralenti constant, quelles que soient les conditions du moteur et de l’environnement.

La bonne nouvelle est que cela se trouve généralement près du sommet de votre moteur, donc si vous cherchez à le remplacer vous-même, il est généralement assez facile à atteindre. Il y a peu de composants plus faciles d’accès que votre soupape de contrôle du ralenti.

Relié : 8 Symptômes d’un corps de papillon défectueux

Coût de remplacement de la soupape de contrôle du ralenti

Le coût moyen de remplacement d’une soupape de contrôle du ralenti varie de 100 $ à 500 $. Gardez à l’esprit que ces coûts peuvent varier en fonction de votre véhicule et de l’endroit où vous le faites réparer. Bien que cela puisse sembler une énorme variation de coût, cela provient presque entièrement de la variation des prix des pièces.

Vous pouvez trouver une soupape de contrôle du ralenti du marché secondaire pour entre 50 et 400 $, et vous pourriez avoir besoin de dépenser encore plus si vous voulez une pièce de remplacement d’origine. Pendant ce temps, les coûts de main-d’œuvre sont généralement assez bon marché, ne coûtant qu’entre 50 et 100 $.

Cependant, cela signifie que si vous cherchez à essayer d’économiser un peu d’argent en faisant le travail vous-même, vous n’allez pas économiser tant que ça par rapport aux coûts de réparation globaux. Mais la bonne nouvelle est qu’il y a quelques pièces qui sont plus faciles à remplacer.

En général, tout ce que vous devez faire est de débrancher et de retirer un seul boulon de l’ancien capteur et de faire doucement levier. De là, tout ce que vous devez faire est de boulonner le nouveau capteur et de le brancher. Enfin, assurez-vous de débrancher la batterie avant de retirer l’ancien capteur.

Non seulement cela vous empêchera de court-circuiter accidentellement quelque chose dans le système, mais vous réinitialiserez également la lumière de contrôle du moteur dans le processus.

Si les valves de contrôle du ralenti sont intégrées au corps de papillon, vous devrez peut-être remplacer tout le corps de papillon cependant, ce qui est une histoire plus coûteuse.

23shares
  • Share
  • Tweet
  • Pin

Hi, je suis Magnus, le propriétaire et l’écrivain de Base Mécanique. Je travaille avec les voitures depuis 10 ans, spécialisé dans le diagnostic et le dépannage. J’ai créé ce blog car j’étais fatigué de trouver de fausses informations sur le web en cherchant des informations sur les réparations. J’espère que vous apprécierez mon contenu!

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.